Histoire du club

Les 4 et 5 octobre 1997, une dizaine de clubs ont organisé un colloque intitulé "Dessine-moi demain", afin de traiter les sujets pour lesquels ils avaient un intérêt commun : temps de travail et modèle de développement, Europe et mondialisation, citoyenneté, clubs et production des idées politiques, etc. A la suite de cette réunion, l'idée de constituer des réseaux entre ces associations a mûri et c'est ainsi que trois de ces clubs ont décidé de fusionner afin de créer un outil politique plus fort et plus efficace. En avril 1998, Jean-Baptiste de Foucauld, alors Président d'Échange et Projets, évoquait déjà le projet d'une "fusion-dépassement" devant aboutir à la création d'un nouveau club de réflexion.

Convictions, association régie par la loi du 1er juillet 1901, est donc née en janvier 1999 de la fusion des clubs "Convaincre", "Échange et Projets" et "Initiatives". Ces clubs avaient toujours affiché la même ambition vraie pour le débat d'idées, la même volonté de s'impliquer dans la vie publique et de s'ouvrir à la dimension européenne, en gardant une entière indépendance à l'égard des partis politiques.

L'esprit des trois clubs se retrouve aujourd'hui dans la devise de Convictions : "Tenir la promesse démocratique", qui montre le souci de penser une société moderne et ambitieuse respectant le contrat social que tout citoyen est en droit d'attendre. Il existe, de fait, à Convictions une tradition fortement ancrée de rencontres avec des hommes politiques, des responsables de la haute administration, des représentants de la société civile ou bien encore des chefs d'entreprises en vue d'enrichir la production d'idées et de mieux former/informer les adhérents du Club.

Convictions aspire à rénover le contrat social, en inventant de nouvelles règles du jeu pour mettre l'économie de marché au service de la démocratie et non l'inverse, en rassemblant les éléments moteurs de la vie sociale et associative de toutes générations et les expériences de terrain. Convictions s'engage résolument à déplacer et à renouveler la culture du débat public. C'est une éthique de la discussion, ouverte et pluridisciplinaire, que nous entendons pratiquer ; une énergie nouvelle au service des idées politiques que nous souhaitons susciter.

Jean-Baptiste de Foucauld a assuré la présidence de Convictions de janvier 1999 à octobre 2002 et est aujourd'hui membre du Bureau et du Conseil d'Administration. Anne Dux lui a succédé, suivie par Bettina Laville de 2005 à 2008 et Benjamin Griveaux de 2008 à 2009. C’est aujourd’hui Fabien VERDIER qui préside aux destinées de l’association.


Facebook Twitter Twitter Twitter